Forum de la Grande Mosquee de Lyon
Nouvelles: Téléchargez sans plus attendre la GML tool, la barre d'outils 100% islamique, 100% Grande Mosquée de Lyon !!
 
*
Bienvenue, Invité. Veuillez vous connecter ou vous inscrire.
Charte du Forum  
Favoris  
Coran 
GML TV
connectez vous !

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session


Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  
Auteur Fil de discussion: **Sourate 108 Al-Kawthar (L'Abondance)**  (Lu 16015 fois)
0 Membres et 1 Invité sur ce fil de discussion.
fathéma
Invité
« le: Février 11, 2011, 08:22:30 »
Share   Modifier le messageModifier

                                                                         Salam Alaykoum


                                  **Exégèse de Sourate 108 Al-Kawthar (L'Abondance)**


                                                                       bismillah

                                   Au nom d’Allâh, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

1. Nous t’avons certes accordé l’Abondance

2. Accomplis la salat pour ton Seigneur et sacrifie

3. Celui qui te hait sera certes sans postérité  



Descente et composition :

Quinzième sourate révélée, "Al-Kawthar " est mecquoise, elle tient la cent huitième place dans le Coran.

Elle repose sur trois « signes » (versets) : c’est la plus courte sourate du Coran.

Il s’agit d’une des trois sourates qui s’adressent spécifiquement au Prophète — "Ad-Dohâ" (Le jour montant) et "Ach-Charh" (L’épanouissement) étant les deux autres.

Elle a un rapport étroit avec sourate "Ad-Dohâ", dans laquelle Dieu dit :
« Ton Seigneur t'accordera certes [de Ses bienfaits] et tu seras satisfait », v. 5.

Thème :  

La sourate évoque les faveurs divines accordées au Prophète Salla-llah allahi wa salam , les convenances qui en résultent pour manifester la gratitude, et la situation de ses ennemis.

Contexte de la révélation

Le Prophète Salla-llah allahi wa salam et Khadîja Radhi Allah 'Anha venaient de perdre leur fils ‘Abdoullâh. Les ennemis de l’Islâm se gaussèrent de Mouhammad Salla-llah allahi wa salam qui n’avait pas de descendance masculine. Yazîd Ibnou Roumâne narre cette anecdote : « Lorsque l’on évoquait le nom du Messager de Dieu Salla-llah allahi wa salam , Al-‘Âs Ibnou Wâ’îl As-Sahmî s’écriait : " Laissez-le ! C’est un homme dépourvu de postérité [masculine ; "abtar"]. Quand il mourra, personne ne perpétuera son nom, et vous en serez débarrassés. " » Ce fut donc dans ces circonstances qu’Allâh Razza wa jal fit descendre sourate "Al-Kawthar".

Les mérites de la sourate :

Sa caractéristique est qu’elle est brève, donc facilement assimilable par tout musulman pour être récitée dans les prières. C’est une des premières sourates que l’on apprend aux enfants et aux nouveaux adeptes de l’Islam. Certes courte, elle est néanmoins profonde en sens : sa sémantique est riche et édifiante. Allâh a défié les communautés des hommes et des djinns de produire ne serait-ce qu’une sourate aussi courte que celle-ci mais aussi importante d’envergure : nul n’y est parvenu jusqu’à présent.

                                          

Champ lexical et définitions :

Verset 1:


Allâh réconforte Son Envoyé Salla-llah allahi wa salam en déclarant qu’Il lui fait don de « la rivière de l’abondance » (Al-Kawthar).

Anas Ibnou Mâlik  :raraa raconté qu’un jour le Prophète  Salla-llah allahi wa salam était parmi ses compagnons, il s’assoupit, puis soudain, il leva sa tête en souriant. « Qu’est-ce qui te fais rire, Ô Envoyé de Dieu ? », le questionnèrent-ils. Mouhammad Salla-llah allahi wa salam répondit :
« Tantôt il m’a été révélé cette sourate : " Au Nom d’Allâh Le Tout Clément, Le Tout Miséricordieux. (…)" », puis il ajouta :

— « Savez-vous ce qu’est "Al-Kawthar" ?
Dieu et Son Envoyé le savent certes mieux que nous, rétorquèrent-ils C’est une rivière dans le paradis que mon Seigneur — à Lui la puissance et la gloire —, m’a promise, et dont les faveurs sont abondantes. C’est un bassin où viendra s’abreuver ma communauté au jour de la Résurrection. Ses vases sont au nombre des étoiles dans le ciel. (…) », (rapporté par Aboû Dâoûd, An-Nasâ’î, Mouslîm).

Pourquoi Allâh Razza wa jal a-t-Il utilisé le verbe أعطى "a’tâ" plutôt que آتى "âtâ" ?

1. Le verbe أعطى « a’tâ », dans le Saint Coran, s'utilise seulement pour le don matériel, tandis que le verbe آتى « âtâ » s’emploie pour le don matériel (argent …) et moral (sagesse, royauté, lucidité, miracle...).

2. Le verbe أعطى "a’tâ" sous-entend que le donateur transfert la propriété de la chose à un tiers, alors que le verbe آتى "âtâ" n’implique pas ce transfert et le don peut-être retiré.

(Tu donnes le pouvoir à qui Tu veux et Tu l’enlèves à qui Tu veux)

(تؤتي الملك من تشاء وتنزع الملك ممن تشاء)


3. La certitude que le don a bien été octroyé se manifeste dans l’usage de أعطى "a’tâ" au passé.Le mot إ نا"inâ" — pluriel de majesté, car Allâh Razza wa jal parle de Lui-même Razza wa jal —, précède le verbe أعطى "a’tâ" pour montrer que ce don vient exclusivement de Dieu Razza wa jal : aucune créature n’est en mesure d’accorder l’abondance autant qu’Allâh Razza wa jal . Pourquoi dit-Il الكوثر "al-kawthar" et non الكثير "al-kathîr" ?

                              

1. Le mot الكوثر "al-kawthar" est le superlatif positif du mot الكثير "al-kathîr" (prospérité illimitée).

2. Le vocable الكثير "al-kathîr" peut signifier le don du bien ou du mal. En revanche le mot الكوثر "al-kawthar" signifie exclusivement le don du bien.

3. Certains exégètes ont défini الكوثر "al-kawthar" comme étant :

- une rivière du paradis, dont les rives sont bordées de dômes en perles creuses, son sable est du musc, ses cailloux des perles, ses cruchons sont aussi innombrables que les étoiles ornant le firmament, son eau est plus blanche que le lait, sa saveur plus douce que le miel, des oiseaux y viennent se désaltérer et leur cou est semblable à celui du chameau.

- Le bassin du Prophète  Salla-llah allahi wa salam— de la même nature que la rivière suscitée —, destiné aux pieux qui ne seront pas touchés par la soif au jour du Jugement dernier ; d’où l’invocation : « Seigneur, abreuve-nous du bassin du Prophète  :sawsde manière à ne plus sentir la soif ».

- La notoriété sur terre.

4. Le terme الكوثر "al-kawthar" peut être un nom propre alors que الكثير "al-kathîr" n’est qu’un adjectif. Lorsqu’on dit par exemple : السيد الكوثر أقبل cela signifie "Mr Générosité est venu" et dénote que la personne est très généreuse. Une exception cependant pour le nom Ibnou Kathîr (élève d’Ibnou Taymyia Radhi Allah 'Anhou et auteur d’une exégèse du Coran).


Verset 2 :

La lettre ف "fa" du mot فصل fait le lien entre ce que Dieu a accompli pour le Prophète Salla-llah allahi wa salam et ce que celui-ci doit entreprendre en conséquence. Dieu n’a pas exigé de lui d’être reconnaissant, car le remerciement du serviteur ne peut jamais équivaloir le don divin consenti : subséquemment, la prière et le sacrifice sont assurément les meilleures manifestations du sentiment de reconnaissance. En effet, la prière est l’adoration par excellence envers notre Seigneur Razza wa jal, et le sacrifice est la meilleure action que l’on puisse réaliser à l’égard des hommes, puisqu’il signifie la donation, le partage de ce que l’on a sacrifié à l’adresse des pauvres.
Pourquoi a-t-Il dit وانحر "wa nhar" et non واذبح "wa dhbah" ou وضحي "wa dahhî" "sacrifie" ?

1. Le verbe ذبح "dhabaha" signifie égorger n’importe quel animal, c’est un verbe transitif direct, donc il nécessite un complément d’objet direct (COD).

Le verbeنحر "nahara" est un verbe intransitif, qui implique l’idée que l’animal sacrifié est un chameau.Or, le camélidé avait plus de valeur aux yeux des Arabes que n’importe quel autre animal à destination de la consommation, la phrase nécessite par conséquent l’usage de نحر "nahara".

2. Comme Dieu a parlé d’abondance, le Prophète Salla-llah allahi wa salam devait donc donner en grande quantité et sacrifier ce qui coûte le plus cher. Etant donné que le chameau est du très gros bétail, que les moyens de conservation étaient rudimentaires, un individu ne peut consommer à lui seul tant de viande, il était obligé d’en offrir.

3. Dieu n’a pas dit ضحي "dahhî", car ce verbe ne s’utilise que pour le sacrifice de l’Aïd.

4. Il n’a pas dit وتصدق "wa tassadaq" "donne l’aumône", car cela ne précise pas la valeur de l’aumône, alors que le mot وانحر "wanhar" reflète l’importance du don.


                                
Pourquoi n’a-t-Il pas dit فصل لنا "Prie pour Nous" ou لله فصل "Prie pour Allâh" ?

1. S’Il avait dit "Prie pour Nous", cela signifierait que la prière est la réponse au don d’Allâh Razza wa jal . De surcroît, si Dieu  :Razza wa jal:avait utilisé la première personne du pluriel ("Nous"), on aurait l’impression qu’Il n’est pas Seul à être adoré. Dieu Razza wa jal ne se sert du pluriel que lorsqu’Il est l’Auteur d’une générosité ou d’une action, et non lorsqu’Il est Le Destinataire des actions de Ses serviteurs : « Nous t’avons certes accordé l’Abondance », « Accomplis la salat pour ton Seigneur Razza wa jal ». 2. Il n’a pas dit "Prie pour Allâh Razza wa jal", car dans le Coran, à l’identique du verset « Ton Seigneur t’accordera et tu seras satisfait » s. 93 « Ad-Dohâ » (Le Jour montant), v.5, le verbe أعطى « a’tâ » est toujours lié au mot « Seigneur » et non au terme « Allâh ». Pourquoi n’a-t-Il pas dit وانحر لربك "sacrifie pour ton Seigneur" ?

1. La prière est une adoration que tout le monde peut accomplir alors que le sacrifice ne peut être le fait que des plus aisés. Allâh  :Razza wa jal:ne charge aucun de Ses serviteurs au-dessus de ses moyens ou de ses forces.

2. La chair des animaux sacrifiés ne parvient pas à Allâh Razza wa jal , mais uniquement la piété des actes qu’Il agrée alors.

Verset 3 :

Le mot الأبتر "al-abtar" a plusieurs sens:

- tout ce qui disparaît définitivement ;

- celui qui a perdu tous ses garçons, ou celui qui n’en a pas du tout ;

- le perdant.Dieu Razza wa jal n’a pas dit « ton ennemi », mais juste « celui qui te déteste » : cette locution englobe ceux qui combattent et ceux qui ne combattent pas Mouhammad Salla-llah allahi wa salam ; elle est intemporelle : la détestation concerne les contemporains du Prophète Salla-llah allahi wa salam mais aussi les gens des époques qui allaient venir.

Pourquoi a-t-Il ditالأبتر "al-abtar" et non المبتور "al-mabtoûr" ?

1. "Al-abtar" est le superlatif du mot "al-mabtoûr", il implique la notion de durée dans le temps.

2. "Al-abtar" est mis en parallèle avec "al-kawthar" : aussi vrai que l’abondance accordée à Mouhammad  :sawssera grandiose, aussi réelle sera la déchéance de ceux qui le détestent.

Suite à la révélation de cette sourate, le Prophète Salla-llah allahi wa salam égorgea cent chameaux : tant de générosité laisse rêveur…mais le Prophète  Salla-llah allahi wa salam est réputé pour ne jamais craindre l’appauvrissement par le don…

Tafsir Ibn Kathir et d'autres..


 baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

source:Al-wassat.com
 
« Dernière édition: Juin 05, 2012, 16:56:41 par Um~Rayhane » Journalisée
ilhame
Membre très actif
*****
Hors ligne Hors ligne

Sexe: Femme
Âge: 34
Localisation: 38
Messages: 1695



Voir le profil
« Répondre #1 le: Février 11, 2011, 09:29:56 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

 MachAllah


 Baraka Allahou Fik ma  Sourire Mouslima pour cette explication


 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh




Journalisée

fathéma
Invité
« Répondre #2 le: Février 11, 2011, 09:33:27 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

Wa fiki barak Allah jella wa 'ala ma soeur angel  El Hamdoulilah MachAllah

 Salam Alaykoum
Journalisée
Musc_88
Invité
« Répondre #3 le: Décembre 16, 2013, 14:57:20 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh

quelle belle sourate  MachAllah baraka2

 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Musc_88
Invité
« Répondre #4 le: Décembre 16, 2013, 14:59:29 »
Share   Modifier le messageModifier

Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
 bismillah








 baraka2
 Salam Alaykoum wa Rahmatoulahi wa Barakatouh
Journalisée
Maria.A
Invité
« Répondre #5 le: Juin 09, 2014, 14:08:55 »
Share   Modifier le messageModifier

 Salam Alaykoum

 MachAllah baraka baraka2

 Salam Alaykoum
Journalisée
   

Le coran mene vers la science
 Journalisée
Pages: [1]
  Ajouter aux favoris  |  Imprimer  

 
Aller à:  

 Développé par TOOLYNK, agence de développement d'applications web et mobile à Lyon & Paris
Technologies: Javascript, React, React Native, Angular, Java, Symfony, .NET, Réalité Virtuelle